Duphaston

Octobre 2012 – rendez-vous avec la remplaçante de ma gynéco habituelle, partie à Nantes avec son chéri. Je suis déçue, elle était super, gentille, douce, attentionnée et spécialisée dans les problèmes de fertilité. Je me fais une raison. Même si ce n’est pas agréable de repartir à 0 sur des sujets aussi personnels et difficiles. Mais elle est jeune, a l’air tout aussi professionnelle et semble percevoir la tristesse qui m’envahit.

Verdict : duphaston pendant 3 mois. Un comprimé matin et soir pendant 10 jours à partir du 16ème au 25ème jour suivant le début des règles. Elle me donne tout un tas de papiers dont une prise de sang à faire rapidement, pour la toxo et la rubéole, au cas où je tomberais enceinte, et puis aussi des documents concernant une clinique super parce qu’elle est persuadée “que je vais tomber enceinte rapidement”…

Je pleure. Non en fait, je fonds en larmes. Incapable de m’arrêter.

Un déménagement plus tard, tous ces maudits papiers égarés (moi qui suis d’ordinaire si ordonnée et méticuleuse, c’est presque à se demander si ce n’est pas un acte manqué, pour mieux se voiler la face peut être…), l’ordonnance renvoyée à mon ancienne adresse, jamais arrivée à la nouvelle puis finalement faxée à mon travail, j’arrive enfin à avoir ce maudit médicament.

Et 3 mois après, avec une prise méticuleuse, une attente profonde et un espoir systématique. Toujours rien, si ce n’est ce mal de ventre terriblement annonciateur de règles.

Nouveau rendez-vous, programmé le 17 juillet. Rien avant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s