Un bébé toute seule

Avoir un bébé toute seule.
Drôle d’idée? Peut-être pas tant que ça…

Et si c’était ça mon idée finalement? Les couples de lesbiennes vont en Espagne ou en Belgique pour des PMA. Et ça marche. Et puis des femmes seules, qui ont perdu leur compagnon ou ne l’ont jamais trouvé partent aussi à la conquête d’un bébé dans d’autres contrées. Alors pourquoi pas moi?

J’ai lu, fait des recherches et des femmes heureuses, épanouies et maman qui ont eu un bébé toute seule par FIV, il y en a bien plus que ce qu’on croit.

Si c’est un enfant que j’attends depuis si longtemps, que c’est l’objectif de chacune de mes histoires amoureuses catastrophiques, pourquoi continuer de chercher un père plutôt que de faire un bébé toute seule?

Pourquoi se mettre une pression monstrueuse à trouver absolument un homme qui pourra être mon amoureux, ami, confident et père d’une tribu. Avec en toile de fond mon âge (32 en décembre quand même) et des soucis d’ovulation qui compliqueront n’importe laquelle des relations (ou qui pourront même faire fuir de potentiels prétendants pressés d’avoir des enfants la quarantaine approchant).

Et puis tout ça ne m’empêchera pas de rencontrer un homme après. Sans pression justement, parce que le bébé tant voulu et attendu sera là, parce que je saurai alors faire la part des choses entre mon amour pour un homme et mon envie irrépressible d’être maman, là tout de suite.

J’avais 23 ans quand on a parlé pour la 1ère fois d’un enfant avec mon amoureux de l’époque. Déjà je ressentais ce besoin et cette envie de maternité mais j’étais aussi consciente des failles de ma relation et du danger d’avoir un enfant avec cet homme. A ce moment là, je repoussais le projet bébé sans grande difficulté.

A 26 ans, sortie de cette histoire, on me parle bébé mais je ne suis pas prête, non pas que l’envie ait disparu mais j’ai envie de profiter un peu de ma vie de célibataire, de Paris et de cette nouvelle page blanche qui s’offre à moi.

A 28 ans, l’envie d’un enfant refait sérieusement surface. Et le temps avance et l’idée devient encombrante, oppressante, persistante et permanente. Je veux voir dans les hommes que je rencontre le potentiel père de mes enfants, jusqu’à ce que l’un d’eux me pousse à croire qu’il peut être celui-là. Et que mon idée prenne toute la place entre nous, jusqu’à nous étouffer. On se séparer à cause de ce bébé qu’il n’est pas près à avoir, et de moi qui suis incapable d’attendre.

Et puis je ne cherche plus qu’un père. C’est ce qui fait que j’ai rencontré X. Et que je suis restée avec lui un an. En constatant bien au fil des jours que ce n’était pas de cette histoire là dont j’avais envie. Mais il y avait ce bébé auquel je pensais sans cesse, et que je n’imaginais qu’avec un père. Et puis toutes ces complications, ces mois sans préservatifs et sans grossesse. Les examens, les prises de sang, les doutes, les pleurs, les choix à faire. Et j’ai mis un terme à cette histoire. D’un coup. Mais pas à cette obsession de maternité.

Et le lent cheminement vers l’idée d’avoir un bébé sans le papa qui va avec a pris de plus en plus de place. Ou l’idée de connaître le potentiel papa mais de ne rien lui demander. Ou plutôt de « simplement » lui demander d’être un géniteur.

Oui mais est-ce que c’est vraiment une bonne idée? Est-ce que ce n’est pas plus simple d’avoir un enfant d’un homme dont on ne connaît rien? Qui n’existera jamais dans ma vie ou dans celle d’un enfant?

Je suppose que vous pouvez imaginer le brouhaha qui existe dans ma petite cervelle de trentenaire?

Je crois que la prochaine étape qui s’impose est le bilan avantages / inconvénients.

– Option 1 : mettre mon idée de bébé de côté et attendre / chercher / trouver l’homme qui saura être tout ce que j’attends et notamment le père de nos enfants pour fonder une famille « normale ».

– Option 2 : poursuivre cette idée de bébé toute seule.

  . Option 2A : en Espagne, avec donneur anonyme

  . Option 2B : avec X, Clomid, écho et prise de sang.

A suivre donc…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s