Craquage en pharmacie

19h, semaine terminée. La gynéco, avec laquelle j’ai échangé par mail dans la journée, et qui me « rassure » en m’écrivant de « rester motivée, les chances étant de 20% à chaque cycle » (20% seulement !!!?), m’a envoyé l’ordonnance que je lui demandais, pour pouvoir acheter le clomid et le prendre dès le lendemain (J2).

Je débarque à la pharmacie, les yeux rougis par les larmes que je n’ai pu retenir dans le métro (j’avais déjà craquer devant mon écran au bureau et tenter/échouer de cacher ce craquage aux toilettes), je pose l’ordonnance sur le comptoir, sans y avoir jeté un œil au préalable (mon collègue me l’avait discrètement déposée à l’envers sur mon bureau). La pharmacienne me regarde en me disant qu’il s’agit d’une ordonnance de prise de sang (celle pour J12). Je sens les larmes refaire surface d’un seul coup. Elle prend mon nom, voit bien que j’ai déjà acheté l’ovitrelle ici mais jamais le clomid. Pendant ce temps, un monsieur visiblement sans gêne, farfouille dans les crayons à yeux sur le comptoir, à 3 cm de moi, avec le portable qui sonne 3 fois de suite sans qu’il ne réponde. Les larmes coulent toute seules, je suis incapable de parler. La pharmacienne comprend, tout en tentant d’envoyer des yeux furax au pépé qui reste scotché à moi (franchement les gens sont incroyables). Elle me dit qu’elle me donne le clomid, puisqu’il faut que je commence demain, mais qu’il lui faudra l’ordonnance. Je réponds oui dans un souffle. Les larmes coulent, je sens mes yeux rouges et gonflés.

Je quitte la pharmacie dans un « merci » presque murmuré, sans au revoir, sans même acheté le spasfon lyoc alors que mon ventre me fait souffrir depuis cette nuit. Lamentable.

Je fonds en larme dans l’escalier de mon immeuble et m’écroule en fermant la porte de l’appartement. En espérant que ce mois de novembre reste un mauvais souvenir et que décembre se termine autrement.

Publicités

7 réflexions sur “Craquage en pharmacie

  1. Oooohhhh, je suis bien désolée d’apprendre ce négatif… Oui on s’en fait des films à chaque fois hein? Et puis on se promet de plus y croire et pourtant le mois d’après ça recommence.
    En même temps à quoi ça servirait si on y croyait pas hein?
    Je t’envoie des bisous

    • Merci beaucoup, ça fait toujours du bien de lire ces petits commentaires chaleureux et réconfortants. Il faut y croire mais pas trop en fait… Mais c’est tellement difficile…
      Merci pour les bisous !

  2. Mince je t’avais écris un commentaire mais je ne le vois plus.
    Je te disais qu’on pouvait pas s’empêcher d’y croire tous les mois, même si chaque mois on se jure de ne pas recommencer.
    En même temps sans espoir tout ça ne veux une dire.
    Bises

  3. Mon monde utopique, c’est un monde où les essayeuses ne rencontrent que des jours d’ovulations et jamais de J1 qui puent (remplacés par des J1 avec des bonnes nouvelles).
    Je suis vraiment désolée que ça n’ait pas marché pour ce cycle. Nouveau cycle, nouvel espoir: continue d’y croire! Gros bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s