Triste.

4h48, réveil nocturne habituel, pause pipi. Règles.
Envie de fondre en larmes. Tout espoir anéanti. Deux semaines a oser imaginer qu’éventuellement je puisse être enceinte. Deux semaines de bonne humeur et d’attente.

Et puis 4h48. Fin du cycle, fin de l’attente et de l’espoir. Tristesse et déception.

Une seule envie, me recroqueviller au fond de mon lit, ne pas aller bosser demain, annuler tout ce que j’avais prévu ce week-end. Mais même être bien au chaud sous ma couette semble impossible. Je suis gelée et ma tête s’embrume de mille et une pensées.

J’envoie le mail a la Gyneco, comment on s’organise pour le cycle a venir, on passe a 2 clomid par jour?

J’envoie un texto a papabio, pour lui donner les dates approximatives de notre prochain « rencard ». Il est distant ces derniers temps, je crains chaque fois qu’il me dise qu’il veut arrêter.

Triste. Je suis profondément triste. Ma déception est a la hauteur de mes espérances, beaucoup trop lourde a porter…

Publicités

2 réflexions sur “Triste.

  1. Bon courage , c’est dur d’attendre de s’imaginer que notre corps semble cassé, le couple en prend un coup car on est triste, triste de programmer chaque câlin dans un but unique comme si ce n’était plus de l’amour mais de l’acharnement, on se pose des questions m’aime t’il/elle encore ou ne suis-je qu’un instrument pour réalisé ce désir toujours plus prenant d’enfants? et puis parfois on se lasse d’attendre on se dit que ça ne marchera jamais et puis finalement ça marche… Parfois il faut beaucoup de temps , parfois il faut en passer par la PMA , parfois par l’adoption même… En tout cas je te souhaite bon courage j’espère que bientôt tu auras des bonnes nouvelles que ce temps d’incertitude et de désespoir va s’envoler devant un test positif… Prenez un peu de temps pour vous parler toi et ton amoureux car c’est par amour l’un envers l’autre que vous faites cet enfant. A bientôt

    • Merci pour ton message de soutien. La seule (grosse) différence avec les « couples normaux », c’est que moi ce bébé je le fais avec un « simple géniteur », qui n’est pas mon amoureux. Ca me déculpabilise, dans le sens où lui ne souffre pas de cet échec bébé, mais c’est aussi difficile pour moi qui vis seule les choses. Et puis, ce « papabio » ne sera pas toujours là, et quand il sera parti, le parcours sera encore plus compliqué pour moi…
      Mais il paraît que je réagis bien au clomid (dixit gygy) alors je croise les doigts, retiens mes larmes et prends mon mal en patience…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s