Bouleversée et triste

Je suis par avance désolée pour toutes celles dont le ventre s’arrondit jour après jour, j’imagine très bien que ce post peut vous toucher/blesser/faire peur. D’ailleurs, ceci est un post réservé à celles qui ne sont pas dans le train.

Je reviens au boulot ce matin. Et je viens d’apprendre une nouvelle qui me bouleverse énormément. Je m’entends très bien avec un homme, presta, 33 ans, beau, intelligent, en couple (évidemment) et père d’un petit garçon. Il m’avait dit qu’ils avaient de grosses difficultés pour le 2ème, et j’avoue qu’égoïstement, je ne demandais rien parce que j’avais peur d’apprendre cette grossesse…

Je viens de recevoir un mail intitulé « des nouvelles… » par lequel j’apprends que le bébé est en route, mais aussi en danger. Deux nouvelles qui vont tellement mal ensemble et sont douloureuses coup sur coup. La 1ère me ramène à mon célibat et à ces hommes si bien en couple, la vie de famille qu’ils ont la chance d’avoir, le bonheur d’être parents, et la 2nde balaie tout ça d’un revers de la main, en pointant du doigt la fragilité de la vie et le parcours encore difficile après l’annonce d’une grossesse.

« (…) nous attendions un deuxième enfant. Il s’avère que celui ci est arrivé bcp plus tôt que prévu. A 25 semaines pour un petit kilo (…) Il est donc hospitalisé à Necker pour plusieurs mois… Peu de diagnostics pour le moment. Cela va être au jour le jour. (…) »

J’espère que ma réponse sera à la hauteur, j’ai laissé entrevoir mes problèmes perso, dans ces moments là, la vie n’est plus tout à fait la même je crois :

« Je suis à la fois heureuse que ce bébé soit en route (je n’osais pas vous demander mais comprends trop bien comme ces mois d’attente sont difficiles) et triste de ce douloureux moment que vous êtes en train de vivre. Pas d’optimisme démesuré mais vous êtes dans le plus grand hôpital pour enfant du pays et des tout petits poussins débarqués trop tôt, ils en ont requinqués plus d’un. Le vôtre sera je l’espère vite remis sur pied, va reprendre toutes ces forces et être en pleine forme très vite. Je penserai beaucoup à vous ces jours prochains, n’hésitez pas à nous donner de vos nouvelles. Et si on peut faire quoique ce soit… Bon courage à toute votre petite famille ».

Je me sens tellement triste, les sentiments se bousculent et laissent place à un état totalement second. Désolée, je crois que j’avais besoin d’évacuer le trop plein par l’écriture.

Je vous donnerai des nouvelles de mon séjour auprès de ma petite sœur plus tard du coup…

Publicités

28 réflexions sur “Bouleversée et triste

  1. Je comprends que cela t’ai doublement touchée… Et tu as bien fait d’évacuer ici. Tu as fait une jolie réponse…
    Pense à toi, préserve toi du mieux que tu peux.
    Bises

    • J’imagine qu’on est toutes encore plus sensibles à ce genre de nouvelles. La vie est vraiment dure et met tout le monde à rude épreuve 😦
      Merci pour ton petit mot…

  2. Ma belle, la vie est ainsi faite, malheureusement. Il y a des épreuves qui nous rendent plus fort avec le temps.
    Accroche toi, continues d’y croire et reste positive. Ta réponse est très bien et tu n’es en aucun cas responsable de ce qui peut arriver à ce petit bout. Il n’y a pas de réponse juste.
    Plein de bisous

    • La vie est ainsi « mal-faite » même je crois…
      Il n’y a pas de réponse juste sans doute mais la peur de dire mal par contre. Difficile de rester positive dans ces moments là. Une envie de hurler à l’injustice pour eux, et de me recroqueviller dans une bulle protectrice pour moi. Et rien de tout cela n’est possible…

  3. Ta réponse est parfaite. Empathique et compréhensive. Inévitablement tu fais le calque avec tes (nos) difficultés. Vivement que le ciel se dégage pour nous tous. La bise;

    • C’est gentil. J’avoue qu’on se sent très con et désemparé devant ce genre de situation. Comme tu dis, en plus, le calque est tellement facile et douloureux… Que le ciel se dégage oui, pour eux, pour nous et qu’on soit un peu heureux aussi bon sang !

  4. c’est très dur. ma voisine a vécu ça, la petite a survécu et n’a aucune séquelle mais chaque nourrisson est différent, c’est une plongée dans le noir pour eux pour plusieurs mois. Elle m’a dit avoir survécu pendant ces semaines là, avoir délaissé sa première fille parce que c’était juste pas possible de faire autrement. C’est un combat de chaque instant, de chaque jour pour ce petit et les parents. Je pense que tu peux leur apporter de l’aide par la pensée ou si tu t’en sens capable (et franchement préserves toi aussi) en gardant le 1er s’ils le souhaitent, de temps en temps, pour leur permettre d’aller en néonat sans culpabiliser pour le premier. Tu peux aussi leur faire des petits plats à congeler pour la semaine, leur faire des courses. Ma voisine me disait que c’est le quotidien que tu n’arrives plus à gérer,en fait c’est pas que t’y arrives pas c’est que tu l’oublies… voilà j’espère que ça pourra t’aider à les aider. Je pense bien à eux même si je ne les connais pas car tu vois j’en suis à ce stade (24 semaines). Je t’embrasse aussi bien fort !!!!

    • Merci beaucoup pour cette longue réponse et tes bons conseils. Hélas, la relation que j’ai avec cet homme ne me permet pas d’être un soutien d’une si grande proximité. C’est peut être aussi pour ça que je me sens si mal, je suis impuissante, nous sommes collègues mais il est prestataire extérieur et je bosse dans un domaine où on ne peut pas être potes dans ces cas là. Par la pensée oui bien sûr, toutes mes bonnes ondes mais le reste hélas, ce n’est pas envisageable. J’espère qu’ils ont toute la famille et les proches qu’il faut autour d’eux pour les soutenir dans ce moment difficile. C’est frustrant de se sentir tellement loin et inutile dans ces cas là. J’imagine en effet que le quotidien devient totalement invivable. Difficile avec un petit bonhomme qui ne comprend pas ce qui se passe en plus.. Merci pour ton message, surtout dans ce moment particulier pour toi. J’avais dit pas pour les ventres ronds !!! Plein de bisous à toi aussi ❤

      • oh que oui un soutien par la pensée va déjà leur faire beaucoup de bien! pas de souci pour le « moment », j’ai discuté avec ma voisine récemment et de toute façon en ce moment avec le déménagement qui approche, j’ai un peu déconnecté de mes angoisses pour le bébé…une angoisse en remplace une autre quoi lol! gros bisous!!!!!

      • Je n’arrête pas d’y penser alors si ça peut aider, ça va le faire 🙂 Tant mieux que tu aies l’esprit à autre chose. Tout roule pour Miss Smile, on déconnecte et on attend bébé dans les cartons 🙂 Gros bisous et prends soin de toi !

  5. Quel malheur… Je pense que nous sommes toutes doublement touchés par ce genre de nouvelles. Je pense que tu as bien répondu et Grace a toi nous croiserons aussi les doigts pour ce petit poussin, de loin.
    Espère fort pour eux mais ne t’inflige pas leur douleur (je sais c’est difficile), tu en as suffisamment malheureusement…. Bon courage la belle, tiens nous au courant !!!

    • Le double impact oui comme tu dis. Ca ne devrait pas être permis ce genre de choses, c’est terrible. Bon, je me dis que ce poussin est quand même entre les mains des meilleurs alors tout devrait bien se passer. Mais tout cela est tellement lié à chaque situation 😦 Je vous tiens au courant bien sûr. Merci fort pour ce soutien précieux

  6. Que cela doit être dur… c’est inimaginable.
    Ça fait très peur évidemment, mais on connait ce genre de catastrophe, c’est pour ça qu’on stresse tant tout le long de la grossesse…
    Tu as très bien répondu.
    Gros bisous

    • Inimaginable oui. D’ailleurs on avait dit les gros bidons (et les yacks) ne lisent pas ! (non mais) C’est clair que ça fait très peur (mais la plupart se passe bien quand même et jusqu’au bout). Merci pour ton petit mot, maintenant oust ! File gazouiller avec ta souris et ton neurone (ihih). Bisous

  7. Alors…je sais que je suis très pénible (déformation professionnelle oblige…) mais Necker n’est PAS un hôpital d’enfants (c’est un hôpital général avec une aile réservée aux enfants), les 2 hôpitaux d’enfants de Paris étant Robert Debré et Trousseau. Ceci dit, leur néonat est à la pointe, donc ce tout petit doit être bien pris en charge.

    Sinon ta réponse est très bien, on sent simplement du soutien, et beaucoup d’espoir pour eux. C’est tout ce qui compte.
    La grande prématurité c’est un parcours en dents de scie, à petits pas, souvent 3 petits pas en avant pour 2 en arrière et ainsi de suite. C’est très long, ça demande beaucoup de patience et d’énergie. Tu peux leur dire que leur présence est importante pour que leur bébé s’accroche car il a un long chemin devant lui, mais s’il se sent accompagné, il se battra. Le peau à peau est important s’ils peuvent le faire. Et comme dit miss Smile, on connait des enfants nés à ce terme qui vont très bien, donc l’espoir est permis (la plus petite que j’aie eu entre mes mains pesait 515g à la naissance, elle a passé plus de 3 mois à l’hôpital et va très bien…).
    Je croise pour cet oisillon tombé du nid.

    Maintenant, j’attends le compte-rendu du week-end avec ta soeurette!

    • Mais non pas très pénible ! Si je dis n’importe quoi tu fais bien de me le dire. Bon, j’ai pas trop raconté de bêtise alors (en plus je connais Trousseau et Debré, l’émotion peut être).

      Merci en tous cas, j’imagine à peine ce qu’ils vivent, mais ce que tu écris me rassure beaucoup. J’imagine en effet que pour eux, les mois à venir vont être ultra difficiles et douloureux. 515g, j’imagine à peine… Je te tiendrai au courant bien sûr, si ça peut être pour de bonnes nouvelles en plus. Je pense fort à ce petit oisillon comme tu dis si bien, pour qu’il se requinque vite et prenne toutes les forces nécessaires. Merci pour eux, merci beaucoup ❤

      Le compte rendu viendra promis (mais j'ai passé une journée abominable au boulot, suis à la fois énervée, triste et épuisée).

    • Merci beaucoup. Quelques soucis certes mais en bonne voie. Pas mal pour s’oublier ce genre de nouvelles, ça te balaye d’un revers de main les emmerdes perso… Bisous à toi aussi ❤

  8. Ta réponse est vraiment super. Tu es une gentille personne. J’avais une amie qui me disait souvent quand je faisais quelque chose de gentil « dieu le rendra à tes enfants »… Ça arrivera 🙂 je le souhaite fort. Des gros bisous et grosse pensée pour tes amis

    • Je propose qu’on ne verse pas de larmes en plus ce soir (et que je ne relise donc pas ce joli commentaire). Merci mille fois, j’imagine que bien que différent, ce douloureux évènement est difficile à lire pour toi. Je n’ai pas vraiment lu les blogs depuis quelques jours (we chez ma petite soeur). Comment tu vas toi? Et tes petits poussins ? Merci encore beaucoup pour ton petit mot, c’est trop gentil ❤

  9. Oh mon dieu c’est comme ci ma petite débarquait maintenant … Ils sont tellement fragiles et si petits c’est dingue … Mais c’est clair qu’à Necker il est entre de bonnes mains.
    Tu as très bien répondu, tu es géniale!
    Des bisous, et toi aussi tu l’auras ta famille, j’en suis sure.

    • Toi non plus tu n’as pas respecté le deal : on a dit article interdit au gros bidon ! Tout petite chose oui, c’est dingue d’imaginer ça. Merci mais hélas j’aimerais être géniale pour réparer ce petit bébé, pour l’instant, je compatis seulement 😦 Tu vas me faire verser une larme toi aussi ! Merci…

    • Oui, trop dur, injuste… Je n’arrête pas d’y penser 😦
      On trouve tous les mots dans ces cas là, d’ailleurs, ça vient tout seul, je crois qu’on compatis tellement, ça nous renvoie tellement à notre souffrance qu’on le vit aussi… Plein de bisous à toi aussi

  10. ça doit être dur à vivre, injuste et que dirai-je de plus 😦 ..
    je t’embrasse, beaucoup de courage et reste positive, pour toi, pour ton collègue, pour ce bébé innocent..

    • J’imagine à peine comme ce doit être horriblement dur à vivre. Moi qui ne connais pas sa femme ni son fils, je passe beaucoup de temps à penser à leur situation. J’imagine à peine ce qu’ils endurent chaque minute. Merci pour ton soutien…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s