1ers doutes

* mode Nounette Tristounette activé*

J’ai passé l’après-midi d’hier avec une de mes meilleurs amies, celle-là même qui est passée par un protocole de Fiv-Icsi pour avoir sa petite fille il y a bientôt 2 ans. Je lui avais demandé de ne pas parler de mon projet à son mari, parce que je trouvais ça trop tôt et que je savais qu’il n’approuverait pas mon choix. Finalement elle lui a tout dit. Sans doute que c’est normal quand on est marié de partager ce genre de choses. Ils en ont parlé et lui a exprimé ce qu’il pensait de tout ça : que j’étais bizarre, qu’il ne comprenait pas pourquoi je n’arrivais pas à rester avec un mec et me faire faire un môme (en substance). Sur le coup, ça m’a fait un peu drôle mais je m’y attendais et ça ne m’a pas étonnée, ça m’a même touchée qu’elle me fasse part de tout ça. Et puis cette nuit j’ai ressassé tout ça et ça m’a pas mal perturbé. C’est vrai que je ne suis pas foutue de garder un mec pour qu’il me fasse un môme, que je suis indépendante (trop?) et que mon choix de vie est différent, qu’il peut être vu comme immature, égoïste, inconscient. N’empêche que ça fait mal d’entendre tout ça. Je pense vraiment que si demain un bébé naît (avec papabio ou un papagraines belge), le mari de mon amie l’accueillera avec joie et sera comme avec n’importe quel autre enfant. Mais quand même, ça chamboule.

Dans le train en allant chez elle, j’ai reçu un texto d’un ami, qui me disait que comme on allait pas avoir l’occasion de se voir avant août, même s’ils voulaient me le dire de vive voix, ils m’annonçaient que … et je recevais une écho en 3D…

J’ai pleuré, ça m’a fait mal, encore une fois, comme à chaque fois. Mais cette fois je me suis dit qu’ils avaient la chance de partager ce bonheur à deux, que ce bébé allait être accueilli dans une jolie famille, avec un papa et une maman.

Je n’ai plus aucun doute sur mon parcours et mon envie de faire ce bébé, de le faire seule et d’être obligée d’aller en Belgique pour lui donner la chance d’exister. Mais j’ai des doutes sur moi, sur mes capacités à rencontrer un homme demain, à vivre avec lui, à lui faire confiance, à envisager un avenir, à éduquer cet enfant ensemble.

Je me sens triste aujourd’hui alors que je n’ai absolument aucune raison, ça m’énerve. Tout va bien après tout, je suis dans un cycle d’essai avec papabio, je pars dans 10 jours en vacances, mon dossier est en cours de traitement à Liège, je fonce vers Libramont lundi prochain, ça va quoi. Juste que je n’ai pas d’amoureux, que je me dis que c’est peut être parce que personne ne pourra m’aimer, que c’est moi qui fais tout pour que mes histoires soient une succession d’échecs.

Bref; j’ai le moral dans les chaussettes (ce temps pourri aussi faut dire ça n’aide pas !!!). Est-ce que vraiment je suis bizarre, est-ce que c’est de ma faute tout ça, si j’en suis là aujourd’hui, si j’ai une vie si différente, si je n’ai pas la chance d’être heureuse en couple, en amour, en famille?

Bon ben vivement demain quoi.

I like you

Publicités

33 réflexions sur “1ers doutes

    • 🙂 ça me semble plutôt bien comme conclusion ça « vivement demain » ! Merci Lulu, j’espère que j’aurais un jour la possibilité de montrer à tous les détracteurs que moi aussi je peux être une maman extra et peut être même qu’un homme se joindra à moi/nous…

  1. Moi pareil ! Le fait même que tu doutes de toi le prouve. Les « mauvaises » mères ne doutent pas d’elles-mêmes.
    Courage et n’oublie pas que tu n’es pas seule, les copinautes sont là pour te lire et tenter de te soutenir moralement. ❤

    • Je vais te dire, tu n’as pas idée à quel point le fait que vous soyez là change tout pour moi, au quotidien. Que je puisse vous lire et écrire ou pas, commenter ou non, je sais que vous êtes là, que vous me soutenez et dans un moment plus difficile comme aujourd’hui, ça me fait un bien fou. Vous êtes irremplaçables. J’espère que ces doutes mèneront quelque part…

      • Ça me fait plaisir si on peut contribuer à notre mesure à ce que tu te sentes un peu mieux a quotidien 😉
        C’est pareil pour moi, je me sens beaucoup mieux dans mes pompes depuis que j’ai créé mon blog et encore mieux depuis que l’on me lit 🙂
        A très bientôt chère congénère 😀

  2. Les annonces sont atrocement difficiles, c’est terrible. Même quand ce sont des gens que tu aimes, ou des pmettes qui le méritent tant. Et en plus, on culpabilise de ce côté envieux/jaloux mal placé. Je ne te connais pas Nounette, hein, ou si peu, mais je pense juste que tu n’as pas encore rencontré le bon bonhomme, que la vie ne te l’a pas encore collé aux basques. Ca arrive, souvent malheureusement. La vie c’est vraiment du hasard. Et le coup de « garder un homme » me fait doucement rire, ça n’est pas un vêtement auquel tu dois faire attention quand tu le mets en machine! les rapports humains et amoureux sont infiniment plus compliqués! La seule question est de savoir ce dont tu as envie toi, maintenant. Cette maternité est réfléchie, et certainement pas une envie impérieuse irrépressible réparatrice d’un quelconque manque. C’est un projet, murement pesé et disséqué, et cet enfant à venir ne sera pas le réparateur de souffrances. Ce sera une valeur ajoutée à ta vie. Ne te laisse surtout pas ébranler par ce que pense le monde entier, c’est un superbe projet, et quand tu trouveras le bon bonhomme, aucun doute qu’il vous adoptera tous les 2 sans réfléchir…

    • Tu vois je pensais que cette annonce me ferait moins mal, quelque part je savais qu’elle n’allait pas tarder (couple qui s’installe en banlieue avec 2 chambres, parlant non !?) mais la photo de l’écho, je l’ai prise en pleine gueule… C’est vrai que je culpabilise de cette jalousie que je ressens, c’est moche, d’autant que ce sont de vrais amis, que j’aime toussa. J’ai envie de croire en effet que je n’ai pas encore rencontré Le bon bonhomme, en général c’est ce que je me dis, mais parfois certains ébranlent tout ça, me font me remettre en question, encore et encore. Les rapports humains sont difficiles, amoureux encore plus, il faut trouver cet amour, et le faire vivre au quotidien. Cette maternité que je ressens au plus profond passe avant la recherche de cet amoureux que j’espère, mais parfois, il me manque et j’aurais aimé avoir une vie plus simple, plus « normale » : un homme, une femme, un bébé. Ce bébé dans mon cas serait le 1er pas vers une vie de famille je l’espère, à l’envers certes mais que j’imagine heureuse malgré tout… J’espère que comme tu l’écris, un homme pourra nous aider tous les 2…

  3. Déjà les hommes ne pensent pas comme nous et même si c’est le mari de ta meilleure amie, son avis reste très subjectif. Maintenant c’est sain que tu te remettes en question, et ça prouve tout le contraire de ce que tu as peur d’être! On n’a pas tous la même chance, parce que l’amour c’est une chance, même si une fois qu’on l’a trouve le maintenir est du travail. Tu as réussi a faire en sorte qu’un homme te propose d’être le
    Père biologique de ton enfant, ça n’est pas rien. Ça n’est pas une preuve d’amour conventionnelle, mais les amours conventionnelles ont aussi leur lot de divorce donc ça va Les leçons de morale, c’est a la fin de la partie qu’on compte les points, pas au milieu!
    Tes écrits disent de toi que tu es une femme forte mais aussi sensible, déterminée sans pour autant être bornée, ouverte et tolérante. Ce sont de très belles qualités, ne doute pas de toi! Tu rencontreras quelqu’un, mais quand je ne sais pas… Quant a ton rôle de maman, ne doute pas non plus, tu portes déjà ce rôle dans ton cœur.
    Un gros bisous a distance 🙂

    • Oui son avis est subjectif et très personnel. Nous sommes très éloignés pour de nombreuses positions intellectuelles et politiques (racisme, mariage pour tous, homoparentalité, rôle de la femme dans le couple, attitude envers des employés etc) mais il fait malgré tout partie de mon entourage proche. C’est justement parce que je me pose déjà beaucoup de questions que je ne pensais pas être aussi touchée par ce qu’il pense. ‘ai toujours du mal à comprendre ce qui pousse papabio à être là, encore et depuis le début. J’aime beaucoup ta phrase : « c’est à la fin de la partie qu’on compte les points, pas au milieu ». Tu as raison, bien sûr. Mais sur le coup, la photo de l’écho, je me sens juste en miettes… Merci mile fois pour chacun de tes mots, ça me touche énormément et ça me rebooste même. Quant à tes derniers mots, ça me met les larmes aux yeux… Merci mille fois d’être là, avec les mots qu’il faut et qui font du bien ❤

  4. hier, ça faisait 9 mois que j’ai entamé mes démarches. Journée très difficile.
    Mais voilà, nos doutes, nos questions font partis de cette aventure.
    Le mari d’une amie, a réagit exactement pareil. Il ne comprend pas. Je demande juste à ne pas être jugée et je sais aussi qu’il sera présent par la suite, comme il l’est encore quand j’ai besoin d’un coup de pouce bricolage 😉 Notre choix est particulier.
    Fais toi confiance. Regarde papabio est là, donc c’est bien que tu as quelque chose à apporter toi aussi. As tu déjà eu une discussion avec papabio, sur ce qu’il pense de toi? De votre couple?
    Plein de bisous étoilés

    • 9 mois, déjà. J’imagine que ça a du être un moment difficile 😦 Comme tu dis, nous vivons au quotidien avec ce lot de questions. Les hommes ne réfléchissent pas comme nous et il semblerait que ce soit plus difficile pour eux de comprendre. Sans doute est-ce déjà parce qu’eux ne ressentent pas au plus profond ce besoin de maternité… Papabio et moi ne sommes pas un couple, ce qui nous « unit » c’est ce bébé qu’on voudrait. Lui pour me rendre heureuse et me combler, et moi… pas besoin de t’expliquer 😉 Plein de bisous à toi aussi, je pense bien fort à toi. Tu me donneras des nouvelles plus perso par mail quand tu auras le temps? A très vite…

  5. Ça va pas fort aujourd’hui Nounette…
    Le temps qu’il fait, l’attente, les remarques d’ignorants, les annonces… Ça aide pas hein.
    On peut pas savoir si on trouvera le bon chéri sans l’avoir rencontré et évolué avec lui. Ça n’a rien à voir avec savoir garder qqn ou pas.
    Des bisous

    • pas la grande forme non. J’ai eu ma môman au téléphone (en larmes) ça m’a fait du bien, on a ri, on a remis les choses à leur place et ça m’a fait du bien. J’ai lu tous vos comm. les mails et j’ai pleuré et souri et je me suis dit que j’avais une chance immense malgré tout. Merci Zapp pour tes mots, j’espère que ce gentil chéri saura montré le bout de son nez un jour 🙂

  6. Oh ma Nounette, effectivement c’est pas la grande forme aujourd’hui… C’est normal de douter, quelle que soit la situation, et c’est d’autant plus difficile quand il y a des annonces. Crois y à fond, ce bébé tu l’auras et le jour où tu trouveras un homme bien pour toi, il sera là pour vous deux, je n’en doute pas. Grosses bises de réconfort ❤

    • Fichues annonces. Bon sang, qu’est ce que ça fait mal. Je sais qu’on est toutes dans le même état à chaque fois. J’espère comme tu dis que ce bébé arrivera et qu’un homme seras là pour nous aussi. ça me rassure de lire que vous y croyez vous aussi, j’ai l’impression que ce n’est pas un projet si irréel que ça, ça me fait du bien. Merci pour ce réconfort et cette douceur, ça me fait un bien fou ❤

  7. Ahhhh mais c’est parce que tout ce qui sort de l’ordinaire avec un schéma de famille hors des sentiers battus fait peur. Ne tient pas compte des autres. Je sais que c’est dur. Tu seras super et un jour tu trouveras ta chaussure, la couleur que tu souhaites, a ta taille pour t’accompagner toute la vie. Moi je trouve que tu es une chouette fille et je suis sûre que tu seras une super maman.

    • 🙂 Tu as raison, dès qu’on sort du cadre papa/maman/bébé on est regardé d’un drôle d’air. Difficile de ne pas tenir compte des autres, a fortiori quand ce sont des proches amis. Pour une (fausse) fashionista, le coup de la chaussure me va bien 🙂 J’espère que tu as raison et que lui et moi on arrivera à se trouver un jour, qu’on élèvera cet enfant ensemble et qu’on vivra une belle histoire…de famille. Merci pour tout !

  8. Arf, oui en couple on a tendance a se dire beaucoup de choses, même les choses qu’on ne devrait pas. Mais j’ai plus de mal a comprendre que ton amie t’ai rapporté ces propos, ils sont évidement blessants, et c’est normal qu’ils t’aient chamboulées. Par contre je suis persuadée qu’il ne faut pas te laisser influencer pas les gens qui ne comprennent pas un schéma qui sort de leur idéal. Tu fais tes choix, et a te lire je suis persuadée que tu seras une maman formidable. Ton homme arrivera quand il arrivera et tu t’étonneras peut être de voir a quel point il s’intégrera parfaitement dans cette famille que tu te crées. C’est tout ce que je te souhaite. Et puis ça y est, on est demain ! Alors j’espère que tu vas déjà mieux. Biz.

    • On est demain oui, et aujourd’hui il fait beau, j’ai peu dormi mais mieux alors oui je crois que ça va plutôt mieux. Le chemin du boulot me fait du bien, le décompte vers les vacances aussi. En me disant tout ce que lui avait pu dire, je pense qu’elle se rendait compte que ça me faisait mal mais qu’elle voulait être honnête. Et puis, même si elle comprend et me soutient, au fond, elle ne valide pas totalement ce schéma non plus, pas assez conventionnel ni traditionnel. Je te rassure, je ne me laisse pas influencer, juste chambouler et ensuite je me relève, parce que je sais où je veux aller et pourquoi, mais on est parfois un peu moins forte et dans ces moments là ça fait plus mal et ça ébranle un peu les convictions les plus fortes. J’espère tellement pouvoir montrer un jour que moi aussi je pourrais être une maman formidable. J’espère que tu vas bien toi… Bisous

  9. Nounette, ces dernières décennies, l’image traditionnelle de la famille, 1 papa et 1 maman, a beaucoup évoluée. Je suis persuadée que c’est une bonne chose, mieux vaut un enfant heureux dans une famille un peu particulière qu’un enfant perdu au milieu de parents qui se déchirent mais restent ensembles pour « bien faire les choses ». Les mentalités évoluent (certaines plus lentement que d’autres malheureusement).
    Les choix que tu fais sont réfléchis, ce bébé une chance immense de t’avoir pour maman, n’en doute jamais!!! ❤
    Gros bisous ma belle.

    • C’est vrai que cette notion de famille a beaucoup évolué. Pour autant (et en france encore plus qu’en Belgique je suppose à voir notre législation) le cadre reste conventionnel et le moindre pas de côté est regardé avec étrangeté. Je suis mille fois d’accord avec toi, nombreux sont ceux qui restent en couple, qui donnent le change et font illusion, tout en rendant malheureux des enfants. Vivement que les mentalités évoluent, j’espère qu’un jour on entendra plus fréquemment dire qu’un enfant peut être heureux en dehors du mariage, du prototype papa/maman mariés. Mes choix sont réfléchis et assumés mais parfois il est difficile de prendre les pensées des uns et des autres en pleine poire. Malgré tout, cet homme là restera un ami, peut être même que ça le fera changer d’avis. Je n’ai pas dit mon dernier mot 🙂 Merci ma Biquette, tellement important tout ce que tu écris… Bisous !

  10. Bonjour Nounette,
    Nouvelle sur ton blog qui m’a bcp touché lorsque je suis tombée dessus par hasard il y a qqs jours. Je suis moi aussi au début des démarches pour une IAD à La Citadelle (1er rdv fin août !) et ton témoignage me booste, m’encourage !!!
    Alors oui, on passe par des moments difficiles, des remises en questions mais au moins on n’aura pas de regrets dans 10 ans en se disant qu’on est peut-être passé à côté de fabuleux ! Et puis rien n’empêche de rencontrer l’homme de notre vie avec un petit bout à nos côtés !
    Je commence aussi à en parler un tout petit peu autour de moi (je fais une sélection drastique !!!!) et les réactions sont parfois surprenantes ! Mais pour l’instant je ressens surtout de la bienvaillance même si parfois il faut argumenter surtout sur le fait d’assumer seule le projet !
    Tout ça pour dire, crois en toi et en ce beau projet !!!
    Bon courage et aujourd’hui le soleil revient, alors c’est un signe 😉

    • Coucou Céliseau, et bienvenue parmi nous ! Je pense que nous aurons beaucoup de choses à nous raconter toutes les 2 (unecigogneegaree@yahoo.fr si besoin de mails plus perso). Evidemment des moments difficiles,il y en a et en aura encore mais l’objectif est fort et beau alors on y croit et on met tous les moyens pour y arriver, qu’ils soient traditionnels ou moins… Tu as raison pour la sélection drastique, je fais pareil et même comme ça on a des surprises…. Mais oui j’y crois en ce projet, et j’ai la ferme intention de le mener à bout ! On rediscute de tout ça quand tu veux/peux… Bisous (et oui le soleil revient c’est plus que bon signe !!)

  11. Que répondre à cela? j’aurais tant à écrire…
    J’ai vu le terme « conventionnel » apparaître dans les commentaires. C’est exactement celui que j’allais employer. Notre « projet » n’est pas conventionnel…et tout ce qui n’est pas conventionnel intrigue, étonne, questionne. D’un autre côté, je me dis que tout est relatif : forcément, une personne en couple (qui, elle, aura donc intégré un schéma conventionnel) aura du mal à adhérer à 100% à ce choix, car, ayant elle-même « réussi », elle trouvera ça simple et ne comprendra pas forcément que ce qui a été simple pour elle puisse être compliqué pour quelqu’un d’autre. En revanche, si tu prends un groupe de trentenaires célibataires, qui n’ont pas encore fait la rencontre de leur vie, tout de suite cela leur semblera moins « bizarre »…tout est question de positionnement, d’avoir eu, ou non, à se poser des questions sur ses propres capacités, ses propres choix de vie…

    Et en cela, je ne trouve pas ton choix immature, inconscient, bien au contraire. Il est probablement plus réfléchi que celui de la plupart des gens qui font des mômes facilement et rapidement.
    Les doutes font partie du chemin…il y en a eu, il y a aura encore, et c’est justement ce qui fait de ta démarche une démarche SAINE.

    Quant à LA rencontre, je suis d’accord avec Littlewife (dont j’ai adoré les mots) : elle viendra ensuite (ou pendant?), et elle s’intégrera naturellement au milieu de tout cela.

    Garde le cap! concentre-toi sur ton prochain rdv, puis sur tes vacances!

    • Je sais ô combien tu comprends et vis les choses, différemment, mais avec certaines similitudes malgré tout. Le mot « conventionnel » ne nous correspond pas, évidemment; pour autant je suis persuadée moi aussi qu’il ne fait pas de nous des femmes à côté de la plaque. Effectivement ça intrigue, voire même c’est rejeté par la majorité, ou du moins quelques uns… Mais tout dépend effectivement à qui on en parle, comment et pourquoi.. Je suis certaine que la société va évoluer, il le faut même mais ça prend du temps, trop de temps et parfois c’est en pleine figure qu’on se prend ses marche arrières douloureuses. Mais tant pis, ça n’enlève rien à notre envie, nos convictions et notre certitude de bonheur à venir. Pour la réflexion, on ne pourra effectivement pas nous reprocher d’être irréfléchie et de faire un bébé sans suite dans les idées !! Les doutes dont partie du chemin, aussi loin soit ce chemin… On rajoute donc un homme heureux et amoureux pour chacune à notre projet bébé/terrasse 🙂 Je garde le cap Violette, promis, on avance, et je pense fort à toi moi aussi. Des bisous !

  12. Je n’ai pas lu tous les commentaires (nan, mais j’essaie de bosser, moi aussi… j’ai dis j’essaie !) mais je pense que les filles ont tout bien répondu. Mais j’ai envie de dire ceci : si tu es célibataire aujourd’hui, ce n’est pas de TA faute, ne te culpabilise pas pour ça. Tu n’as pas rencontré le bon, picétout. Moi, ce que j’admire, c’est justement que tu ne cherches pas à tout prix un homme, que tu ne fonces pas sur le premier venu, en cédant à tous ses caprices et en chamboulant ta vie pour lui. Ce que j’admire, c’est ton indépendance, tes choix libérés et délibérés. Faire un bébé dans ces conditions, avec ton problème d’OPK et sans le mari pour te tenir la main ne peut être vu comme un caprice. Bon, voilà.
    Quant à ton ami, qu’elle dise un truc à son mari, je peux encore le concevoir (quoique franchement, nous si on se dit tout, quand on a un ami qui nous demande de pas dire au conjoint, on ne dit rien, et si ça vient dans la conversation, on dit « je peux pas te dire, j’ai promis », et l’autre comprend, et on admire encore plus l’autre, pour son témoignage d’amitié… tu me suis ???), mais qu’elle vienne te rapporter lesdits propos du mari… mouais, bof.
    Sur ce, je te souhaite d’excellentes vacances avec du SOLEIL ! Des bisous Nounette 🙂

    • Moi aussi j’essaie de bosser (je me demande d’ailleurs si wp n’a pas été mis hs au boulot pour que j’arrête de lire vos blogs et comm !!) J’aimerais croire que je ne suis pas célibataire à cause de moi, je me dis que si mes ex sont encore en contact régulier (encore ce soir) avec moi, ce n’est pas que je suis à côté de la plaque complètement. Mais oui je n’ai pas rencontré le bon et picétout 😉 Je ne crois pas qu’il faille admirer, loin de là même, j’essaie juste de trouver ma route, mon bonheur, mon bébé. La relation de mon amie avec son mari, je ne la juge pas, je la comprends sans doute et je crois vraiment qu’elle ne changera pas la confiance que j’ai en elle, en eux et qu’ils sauront être là pour chaque étape de ce parcours compliqué…
      J’espère que tu tiens le coup avec cette avalanche de boulot. Tu prends des vacances un peu !? Merci d’être là et pour chacun de ces mots qui me font tant de bien. Plein de bisous…

      • Si ça t’as permis d’avoir un peu de réconfort, je dis banco 😉 Aout, les vacances… j’espère ! Mais bon, désormais,à partir d’aujourd’hui, je bosse QUE pour ma pomme, donc… tranquille 😉 Courage pour la dernière ligne droite !

  13. Je pense bien à toi et tu sais, de « garder un chéri » ça va dans les 2 sens, et c’est quand même aussi beaucoup de hasard de la vie.
    En tout cas, je te souhaite que ce bébé vienne te combler. De gros bisous et j’espère que ça va un peu mieux.

    • En l’occurrence le « garder » ne convient pas puisque c’est moi qui ai quitté à chaque fois. Mais justement ça fait encore plus penser que je demande une histoire trop parfaite, un homme idéal… Après la vie a son lot de hasard ça c’est bien vrai, et on a parfois bien du mal à rencontrer la bonne personne au bon moment. C’est pour ça que c’est une chance immense quand on touche le bonheur amoureux du bout du doigt ! Un bébé me comblerait, bien sûr, mais j’ai encore l’impression qu’il est tellement loin… Mais ça va mieux oui, j’essaie de garder le cap sur mes vacances toutes proches !!

    • Tu as raison puisque c’est moi qui suis toujours partie ! Certains diront que je suis trop exigeante en fait. Ils ont peut être raison d’ailleurs. Mais je me dis quand même que rester coute que coute avec un homme, fonder une famille alors qu’on n’est pas heureux, ou pas amoureux, ça ne m’était pas possible. Mais j’ai peut être tort, peut être que la raison doit primer, peut être que c’est ce qui arrivera, on verra ça. Bientôt … ou pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s