Batterie très faible (moins de 7%)

Voilà ce qu’affichait mon ordi ce matin. Ça m’a  fait rire (jaune) parce que cette petite phrase pourrait tout aussi bien s’appliquer à mon propre cas.

Depuis mon retour à Paris lundi, je me sens totalement vide. J’ai passé beaucoup de temps seule, à coudre, à parcourir les boutiques du marché St Pierre, pour me vider la tête, pour ne pas penser mais malgré cela je me sens profondément triste et seule.

Demain je pars une petite semaine grâce à une amie qui me prête sa maison. Je pars avec ma mère que j’adore mais ça me déprime. J’aurais envie de me réfugier dans les bras de mon homme, de passer une semaine avec le chant des cigales, le soleil, à lézarder, à se balader dans la nature, au gré des marchés colorés, etc.

Je me sens seule parce que tous mes amis sont en couple, ont des enfants, ont cette vie que j’aimerais tant avoir. Il y a quelque chose qui cloche chez moi, je ne sais pas être heureuse, je ne sais pas garder le bonheur entre mes doigts.

J’ai 32 ans, suis célibataire sans enfants et plus le temps passe plus j’ai l’impression de devenir 2 personnes. La moi officielle, la bosseuse, forte, souriante, entourée de ses amis et de sa famille qui rit et est toujours de bonne humeur. Et puis l’autre moi, celle qui a un pied en Belgique et la tête en permanence agrippée à ce bébé tant attendu. Cette moi est profondément triste et seule, elle ne sourit pas, elle pleure doucement, tout le temps. Et quand cette moi là prend le dessus, elle se dit que la vie ne mérite pas tant que ça d’être vécue. Parce que c’est trop dur de vivre seule sans le bonheur d’être maman, sans la joie de cris d’enfants dans une maison. Je m’éloigne des gens qui m’entourent parce que je me terre petit à petit dans un silence coupable.

Mon projet n’est connu que de peu de gens et il m’est difficile de répondre aux questions (normales?) de mes amis qui me demandent si j’ai rencontré un homme ou si je « vois » quelqu’un. Les filles célibataires sans histoire à la Bridget Jones n’intéressent pas, je ne suis pas star de cinéma et mon boulot ne passionne pas non plus, je n’ai pas d’enfants. En bref ma vie se résume à peu de choses.

Dans la rue, je vois bien que certains hommes se retournent, me sourient. Dans ces moments là je me dis que je ne dois pas être si vilaine, que peut être moi aussi un jour je rencontrerai un homme pour partager mon quotidien. Mais je vieillis et je ne suis plus comme lorsque j’avais 20 ans, et puis je suis presque déjà un peu périmée par ces xx opk notamment. Une femme qui perd ses attraits. Un lot de consolation peut être?

Quand je retrace le chemin de ma vie et de mes amours, je me rends bien compte de mes erreurs, des mauvais chemins, des détours, des souffrances et même si les regrets ne mènent à rien, je sais qu’aujourd’hui j’en suis là à cause de mes choix, et je m’en veux parce que la tristesse que je vis, je me la suis créée.

Je pense à mon grand-père, qui a vécu si longtemps avec sa femme, qui était si amoureux. J’ai honte de ne même pas être à la hauteur d’éprouver aujourd’hui ce sentiment et d’avoir été incapable de lui présenter son petit-fils ou sa petite-fille.

Je suis fatiguée.

Je sais que demain ça ira mieux, que c’est le contrecoup du décès, du retour à Paris et que septembre va arriver  vite, que je vais retourner en Belgique et que la suite ne va pas tarder à arriver mais aujourd’hui, je ne me sens pas à la hauteur de tout ça. Je me sens simplement vide, sans recharge.

Publicités

21 réflexions sur “Batterie très faible (moins de 7%)

  1. La personne double que tu décris, je suis cette femme là aussi, même si ce douloureux parcours m’apprend à me découvrir et à (commencer à) m’aimer et pourtant je ne suis pas seule, j’ai la chance d’avoir quelqu’un dans ma vie.
    Ce que tu écris est très positif, tu arrives aujourd’hui à comprendre tes erreurs et tes mauvais choix, tu ne recommenceras pas. Quant à avoir honte?! Je pense que la honte c’est de se retrouver en couple avec quelqu’un par dépit et faire avec, s’en contenter. Crois moi, ces femmes là sont très nombreuses et c’est d’une tristesse affligeante. Je ne sais pas ce que tu fais comme boulot, mais forcément à 32 ans, rencontrer quelqu’un c’est plus difficile qu’à 25. J’ai 32 ans aussi et je peux te dire que tu es bien loin d’être périmée, sauf à tes yeux…!
    La perte de ton grand père adoré provoque une grosse remis en question. C’est dur, très dur mais tu en ressortiras plus forte, avec de belles résolutions, j’en suis sure. Le deuil prend du temps, et tu as tellement à gérer, à penser, ça fait beaucoup…

    J’aurais tendance à te dire de provoquer le destin, foncer pour ne rien regretter, mais ce combat là tu le mènes déjà dans ta quête d’enfant et je pense que tu ne réalises pas qu’inconsciemment il n’y a pas de place pour un homme dans ta vie aujourd’hui. Tes choix sont courageux, je les respecte et je les admire.

    Tu seras heureuse et tu trouveras ton double à toi. Tu fais juste partie de celles qui refusent le lot de consolation en attendant de trouver le bon. Il est un poil à la bourre mais… Il est en chemin… Je continuerai à y croire très fort pour toi.

    Plein de bisous Nounette, je pense bien fort à toi…

  2. Je suis touchée par ton article car ce matin même je recevais un message d’une amie très chère qui ressemblait un peu au tien. Elle est plus âgée que toi, seule, sans enfant, et son message finissait un peu comme le tien: « Les années passent (trop vite) et je ne fais jamais les bons choix ».
    On ne se connaît pas mais je peux imaginer ce que tu ressens. La vie est souvent difficile, on fait tous des « mauvais » choix, l’important est qu’ils nous fassent nous poser les bonnes questions.
    Je veux juste te dire que je te souhaite du bonheur, de l’amour, du partage et un joli bébé.
    Les moments où l’on est le plus fragile sont ceux où l’on apprend le plus de nous même, de notre force intérieure. Courage cigogne égarée, je crois au destin.

  3. Tu me touches beaucoup, et je suis profondément triste pour toi. Maintenant je te trouve terriblement courageuse d’engager cette démarche seule envers et contre tous. Tu as raison, tu as certainement le contre coups de tout cela et certains jours sont ainsi mais il faut à tout prix que tu gardes quelques sourires pour se moquer des jours sans joie… Ton chemin n’est pas mauvais il est juste différent. Il n’y a pas de règle et tu n’as pas de regret à avoir car cela ne sert à rien. Vis ta vie à fond, va au bout de tes projets, et le bonheur sera au bout. Tu trouveras un homme parfait pour toi car je suis certaine que tu es aussi jolie que tu as l’air de l’être à l’intérieur ma belle. Je sais que l’impatience et la peur sont des sentiments douloureux mais crois moi, tu auras ce que tu veux.
    Et profite de ces vacances à venir, ce ne sont peut être pas des vacances d’amoureux, mais profite de ta maman pour te faire chouchouter, pour flâner, te reposer, te confier. Ton tour viendra, et ça : je te le jure. Gros gros bisous

  4. Je ne suis pas d’accord Nounette. Tu es très dure avec toi même. Tu n’en est pas là « à cause de tes choix ». Non. Je ne suis pas une partisane du « destin », et effectivement notre vie dépend aussi de nos choix. Mais pas que. On compose avec des cartes que l’on ne choisit pas. Et non, on n’a pas toutes la chance de rencontrer « le bon » a 20 ans. Et de pondre 5 ans plus tard.
    Alors je comprends bien ton désarroi, mais pitié, pas de culpabilité !!!
    Et heureusement, ou malheureusement, la roue tourne dans les deux sens. Tes amis en couple traverseront, pour certains, des divorces. Et j’en passe. À un moment où toi tu seras peut-être blottie dans les bras de ton homme, avec un petit.
    Alors ne lâche pas Nounette !
    Ton jour arrive…
    Ps : je ne savais pas que tu étais parisienne… Devine qui aime aussi trainer au marché saint pierre ?!
    Grosses pensées pour toi…

    • Voilà, miliette a tout dit : ne culpabilise pas (manquerai plus que ce soit ta faute que tu sois pas en couple…) et quand toi tu seras en couple avec trois belles têtes blondes, tes amis seront en train de s’arracher les yeux et leur argent en divorce.

  5. En vrac : on a tous plusieurs facettes. Tu n’es pas périmée !!! Mon homme n’a pas l’air de penser que je le sois et on a le même âge. L’homme viendra, il faut juste que tu lui laisse une place. Je ne suis pas sûre que ce soit le cas pour le moment. Pense à toi, essaie de te retrouver, sois heureuse. Passe de douces et jolies vacances avec ta maman. Sois heureuse. Sois heureuse. Sois heureuse. (Je me dis qu’à force de le répéter et de le lire, ça va se réaliser). Sois heureuse.

  6. Etre seule et sans enfants à 32 ans Nounette ça aurait pu être le cas de beaucoup d’entre nous et ce n’est que la chance qui fait la diff, rien qui cloche chez toi ne dis pas ça ❤
    C'est une dure période et j'espère qu'elle laissera place au bonheur tant mérité dans peu de temps. Profite de tes vacances, recharge tes batteries au max. La force et le courage reviendront ❤

  7. Madame Pimpin et Miliette ont tout dit… Ne culpabilises pas. de quoi d’ailleurs ? La part de chance, elle est difficile à voir chez les autres, dont moi qui plus est en ce moment, c’est évident. Et d’ailleurs t’as le droit de me pourrir autant que tu veux, moi ou d’autres, te tes proches ou pas. Si cela te fais du bien, un peu, vas-y. Après tout on bitch sur la PB, t’as bien le droit de bitcher sur les couples. Voila. Il n’empêche que cela ne résoudra pas la solitude et la peur. Alors, j’espère qu’une rencontre surprise arrivera un jour, le plus proche possible. J’espère que tu nous annonceras des belles nouvelles d’Amour (d’enfant ou/et d’homme). C’est absolument tout ce que je te souhaite. Mais surtout ne te dévalorise pas sur ce qui est le malheureux fruit du hasard, rien de plus. Des bises et ressources toi la Belle ❤

  8. Grosse déprime et remise en question, ma belle! Crois en toi et en ton avenir même si l’horizon paraît sombré, le soleil est au bout du chemin. Tu le trouveras cet homme et tu l’auras cet enfant peu importe la méthode. Je suis sûre que ton grand père veille sur toi et t accompagne dans tes peines et tes bonheurs. Bises

  9. Ne te dévalorise pas Nounette. Ce n’est pas qu’une question de choix tout ça. Franchement, trouver la bonne personne, c’est un sacré coup de bol. La trouver tôt encore plus. Y a pas de règle. Celui qui va réussir à te trouver, il va avoir une sacré chance, c’est sûr.
    Pars en vacances, repose toi bien. Il n’est pas toujours facile de trouver que la vie est belle quand ça va pas, mais le monde autour peut être beau et ce qui t’attend sera super, un point c’est tout.
    Je t’embrasse bien fort.

  10. Je suis de celles qui croient au karma! Tout a une raison, on ne comprend pas toujours tout de suite, parfois même jamais. Tu verras il arrive ton prince charmant, moi j’en suis sûre. Reposes toi et remets toi sur pied, a ton rythme! Pleins de bisous

  11. Ma pauvre choupette. Tu sais dans un couple on est 2. Il n’y a ni gentil ni méchant. Tu n’es fautive de rien du tout même si je comprends ton raisonnement. Dans un autre ordre d’idee , je me suis dit ce genre de choses en me demandant pourquoi j’étais restée 15 ans avec un homme qui ne me rendait pas heureuse… C’est juste qu’on fait avec ses armes à un moment donné et que ça n’aurait pas pu être autrement. Quant à ta solitude. Elle est plus que compréhensible. C’est l’ete . on a envie d’aimer, de flirter… De rêver… Comme quand on était ado. Même si c’est l’espace de quelques semaines. Personne n’a envie d’être seule. On est pas programmée pour ca . j’espère que septembre t’apportera tout le bonheur que tu désires 🙂 gros bisous

  12. Haa ma Nounette! Je suis désolée et triste de te lire si mal. Je comprends que le décès de ton grand-père et la fatigue de la ¨PMA te pèse particulièrement en ce moment. Mais je t’assure que tu es forcément une fille forte et courageuse. Sinon tu ne serais pas là à vivre la PMA seule, à partager les moments forts de ton parcours et les moments les moins fort avec nous.

    Je voulais te dire aussi que tu n’es pas vieille! Non non! Tu es jeune! J’ai aussi 32 ans et je veux croire qu’on a encore la vie devant nous. L’absence momentanée d’amoureux ne peut être que « momentanée » 🙂 simplement parce qu’en te lisant on te sent prête à partager ta vie avec un autre. C’est qu’une question de temps ma belle, j’en suis convaincue.
    J’espère que le mois d’août t’apportera la paix de l’âme dont tu as besoin et que septembre t’apportera le bonheur tant attendu : bébé et amoureux :-). Vii les deux peuvent arriver en même temps parce qu’un bonheur n’arrive jamais seule 😉 (j’adore ces phrases à la con 😉 )

    N’hésites pas si tu veux voir de la Pivoine pour parler 😉
    De gros Bisous

  13. Alors là je suis pas d’accord nounette, tu m’as l’air d’être quelqu’un de tout à fait adorable, et si tu es seule aujourd’hui ce n’est certainement pas de ta faute. Et tu sais, l’amour arrive bien souvent sans crier gare, de façon imprévue, du moment qu’on ne le cherche pas… Laisse-toi surprendre, sois plus indulgente avec toi-même, tu ne mérites pas autant de dureté de ta part. Gros bisous.

  14. C’est fou comme je retrouve un peu de mon histoire dans tes lignes : la solitude, l’impression de ne pas plaire, la culpabilité de ne pas être « normal(e) », le sentiment que la vie ne vaut rien. Je n’arrivais pas à parler aux femmes pourtant je voyais bien que je plaisais. J’avais même rencontré une nana dans le train en allant chez mes parents, je l’avais réveillée pour lui proposer des petits-beurres (je te rassure, ce n’est pas une technique de drague mais je ne sais pas pourquoi j’ai fait cela), elle avait accroché et on avait discuté jusqu’à ce qu’elle descende du train, j’ai hésité à lui demander son numéro ou lui donner le mien et elle est partie. J’avais vécu cela comme un enfer en me disant que jamais je n’aurais qqn dans ma vie. Et puis un jour je me suis inscrit sur Internet sur un site qui a été repris pas meetic ensuite. Là aussi je ne sais pas ce qu’il m’a pris. J’ai rencontré ma moitié en 2007, j’avais 32 ans. Depuis ma vie a totalement changé. Elle m’a aussi poussé à aller voir qqn et je l’en remercie. Le psy m’a aidé dans ma vie pro et perso à prendre de la distance. Et quand la PMA est arrivée, il m’a aidé aussi à affronter cela.
    Bref, si je te raconte ma vie, ce n’est pas par nombrilisme mais pour te montrer que la vie ‘normale’ démarre tôt pour certains et plus tard pour d’autres mais que rien n’est perdu.
    Alors accroches toi .
    Bises

  15. Il y a des moments comme ça dans la vie ou l’on ne voit que le verre à moitié vide. Et on aura beau te montrer le côté plein, ça n’y fera rien. Le bonheur que tu esperes est à ta portée. Pas inespéré, pas irréalisable. Et 32 ans ! Moi dieu que c’est jeune !! Je viens d’avoir mon bébé et j’ai 45 ans ! Quand j’en avais 32, j’avais un homme mais il ne voulait pas d’enfant alors rien n’est toujours comme on voudrait mais il arrive de belles choses quand même ! Courage

  16. Je crois que tu n’y es pour rien. Tu as fait de ton mieux, comme tout le monde. Et tu n’as pas eu autant de chance que d’autres, mais j’espère que la rou(tourn)e va tourner dans le bon sens pour toi très vite. 32 ans c’est encore super jeune, dis ! (Oui OK j’ai le même âge LOL)
    A très bientôt sur blog ou par e-mail, profite bien de cette semaine OFF pour recharger ta batterie.
    Gros bécots, chère congénère ! ❤

  17. Je suis désolée… Tellement désolée de ne pas avoir été là alors que tu en avais besoin… 😦 Avant tout, je te présente mes sincères condoléances. Même si ton grand-père était âgé, on ne peut pas accepter la mort d’un proche: c’est juste trop insupportable. J’ai perdu ma mère quand j’avais 17 ans. J’avais la force de l’insouciance et la fureur de vivre !! J’ai traversé cette terrible épreuve en sortant énormément, un peu pour oublier et surtout pour continuer de vivre…
    La différence, c’est que même si à l’époque j’étais aussi célibataire, je ne souffrais pas du tout de mon célibat, puisque j’étais loin d’être un cas isolé! Aujourd’hui, tu ressens nécessairement ce décalage avec tous ces autres qui vivent une petite vie rangée, celle qui correspond à une norme qu’on nous présente comme le modèle.
    J’ai un ami qui est dans ton cas, je crois que je t’en avais déjà parlé. Il n’a jamais eu de relation sexuelle, à 35 ans, il a été soigné pour diverses addictions et aujourd’hui, il vit seul, sort peu (sevrage d’alcool oblige) et se renferme de plus en plus sur lui-même.
    Chaque fois que je pense à lui, j’ai énormément de peine. Pas de pitié, mais de la peine, parce que je me rends compte à quel point ça doit être dur !! Nous autres, infertiles, on passe notre vie à voir des ventres ronds, des pubs pour des couches Pamp*rs, des comm dégoulinants sur FB, etc… Et putain, c’est juste trop dur parfois !!
    En tant que célibataire, vous vivez la même chose avec tout ce qui se rapporte au couple. La norme, c’est d’être en couple et de pondre !! Si t’es célibataire et/ou que tu ponds pas, t’es hors norme et picétout.
    Ben tu sais quoi? Je préfère de loin être hors norme et savoir à quel point tout ce que je vis est précieux, plutôt que de vivre ma vie dans l’ignorance…
    Combien étalent leur vie sur les réseaux sociaux en essayant de faire croire qu’ils dégoulinent de bonheur, alors qu’en fait ils essayent juste de s’en persuader?
    Je crois que l’essentiel, ce n’est pas tant de correspondre à cette norme qui m’horripile, mais surtout d’arriver à être bien avec soi-même. J’y travaille tous les jours et je suis persuadée que ça me permettra de supporter la vie et ses turpitudes (poisses en série, infertilité, etc) avec moins de difficultés. Être bien avec soi-même, c’est mieux que d’être bien à 2… Je t’embrasse fort et arrête ici mon long monologue. Sache que malgré le fait que je passe moins souvent ces temps-ci, non seulement je ne t’oublie pas, mais en plus je pense très souvent à toi. ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s