« Apte à être parent » (adoption, la suite)

Lundi 19 janvier 2015. Salle d’attente d’un centre de santé parisien (je plante le décor).

Je cours durant ma pause déjeuner pour me retrouver fasse à une foule compacte de patients en attente de leur propre rendez-vous. Sept personnes devant moi malgré ma ponctualité. Je commence à paniquer. Je ne peux pas me permettre de prendre des pauses déjeuner à rallonge, j’ai du boulot par dessus la tête et attends ce rendez vous depuis un mois pour pouvoir enfin envoyer mon dossier à Paris Adoption. Je m’en entretiens quelques instants avec la secrétaire médicale qui appelle le médecin pour lui signaler mon arrivée et le fait que je ne puisse pas m’éterniser. Elle répond qu’elle fera le nécessaire sans rien garantir. J’accuse le coup mais comprends parfaitement, je ne suis pas plus prioritaire qu’un autre. La secrétaire me dit que le médecin est très demandé, justement parce qu’elle s’occupe des certificats pour l’adoption mais pas que, et que de moins en moins de médecins veulent prendre ce rôle à Paris tellement cela engendre de « paperasse ».

Le parcours du combattant est donc loin d’être terminé…

12h37. On appelle mon nom. Soulagement.

Je salue le médecin, une femme d’une petite cinquantaine d’années. Elle me fait asseoir et commence par une petite mise au point en forme de remontrance. Elle me dit que pour un rdv à 12h15, il ne faut pas espérer partir à 12h45, qu’elle a un emploi du temps de médecin chargé et pas de raison de passer certains patients en priorité, qu’il y au moins 3 personnes devant moi, etc.

Penaude, je me répands en excuse et lui réponds malgré tout que j’ai pris ce rdv il y a presque un mois après x coups de fil dans divers centre pour obtenir un rendez-vous avec un médecin agrée, et qu’avec mon travail, je ne peux en effet pas venir à un autre moment et prendre trop de temps. Elle acquiesce, moyennement convaincue et je me sens à la fois maladroite et comme une gamine qu’on dispute.

On commence malgré tout. Elle me demande ce qui me pousse vers une demande d’adoption Je lui parle du SOPK, des tentatives en couple (je ne lui ai pas fait de topo sur papabio, vous imaginez bien), des épisodes clomid et gonal, de la séparation qui en a découlé et des échecs. Elle me dit que je suis jeune (elle me le répètera au moins trois ou quatre fois), que les ovaires polykystiques ce n’est rien du tout (cqfd) et que ce serait bien plus simple de trouver un « mec qui me fasse crac-crac » (je n’invente rien). Elle me dit aussi que c’est incompréhensible que la France n’ouvre pas la PMA aux femmes célibataires (!!) – (re-cqfd !!). Je lui réponds qu’en effet, ce n’est pas prévu, et que c’est même interdit. Dans un sourire, elle me signale que je ferais bien mieux d’aller en Belgique (re-!!), qu’un don de sperme là-bas ce sera bien plus simple et moins coûteux qu’une adoption.

(…)

J’en reste bouche bée. Je souris. Je lui dis qu’en effet, ce serait une solution, mais que la France l’interdit. Elle me sourit de nouveau, hausse les épaules et me réponds que de toutes façons cela ne m’empêche pas de déposer mon dossier d’adoption, qu’il suffit de se renseigner pour la Belgique et de ne pas le mentionner aux services sociaux dans le cadre de l’instruction de mon dossier d’adoption.

Je la remercie, d’être aussi ouverte et de ces informations, lui dit qu’elle prêche une convaincue et que ce serait bien que les législateurs français aient la même vision des choses qu’elle, que cela simplifierait la vie des célibataires français en mal d’enfants. Je ne lui ai pas dit que je connaissais la route Paris – Liège et Paris – Libramont par cœur, que les tarifs, procédures, modalités n’avaient plus aucun secret pour moi et que mes jolies paillettes étaient peut être déjà même en route pour le centre hospitalier des Ardennes !

Le check up a été ultra rapide : aucune maladie ni opération à signaler, ni diabète, ni hypertension. Les vaccins ont été indiqués « à jour » alors même qu’elle n’avait pas mon carnet de santé mais je lui ai promis de vérifier et elle m’a donné l’ordonnance si jamais ce n’était pas à jour. Elle m’a pesé, pris la tension et écouté le cœur. Fin de l’examen.

En m’auscultant, elle m’a parlé du drilling ovarien, opération chirurgicale qui vise à percer un ovaire. Après quelques recherches, il semblerait même que dans 50 % des cas, grâce au drilling, l’ovulation peut être relancée, et qu’un fois sur deux on aboutisse à une grossesse spontanée dans l’année (!!). Je n’avais absolument jamais entendu parler de ça et en tombe presque des nues. Pourquoi la gynéco n’a-t-elle jamais abordé ce sujet avec moi !? Est-ce qu’il ne faudrait pas que je me fasse opérer !?

 Pour finir, toujours dans un sourire, le medécin m’a conseillé de prendre de nouveau rdv avec un gynéco spécialiste de l’infertilité, de déposer mon dossier d’adoption et de filer chez nos voisins belges.

Elle m’a tutoyé à plusieurs reprises, une curieuse rencontre, pleine de générosité et de bienveillance.

J’en reste un peu scotchée. C’est étonnant de s’entendre dire par un médecin français agréé que l’adoption est un véritable parcours du combattant et que pour une jeunette comme moi, atteinte de trois fois rien, je ferai mieux de trouver un gentil garçon ou de me carapater en Belgique pour une PMA.

Toujours est-il que mon dossier est désormais complet et qu’il pourra être envoyé à Paris Adoption dès demain. Un nouveau chapitre s’ouvre. Il est indiqué sur le papier que je suis apte à être parent, et ça me rend toute chose de lire ce mot alors qu’il s’agit de moi. J’espère que c’est un joli présage pour la suite…

Publicités

60 réflexions sur “« Apte à être parent » (adoption, la suite)

  1. Apte ! On n’en doutait pas !
    Quant au RDV : c’est pas mal un peu de franchise non ?
    Et sinon : faut lire plus de blogs, même moi j’étais au parfum pour le drilling !

    • J’avoue que je ne savais pas trop ce qu’allait être ce rdv mais n’étais pas trop en stress
      et oui, un peu de franchise c’est bien mais…surprenant quand même !
      Et quand je suis pas au courant, faut me mettre au parfum Miliette !!!

    • Eh ben c’est une excellente question !
      Je ne sais pas justement, si c’est considéré comme « handicapant » mais c’est assez incroyable qu’il faille en effet un certificat médical, par un médecin agréé de surcroit !

  2. Bravo tu es apte ;-)!

    Par contre je m’y fais pas..l’adoption répond à des critères qui me heurtent encore trop à ce jour. Désolée mais ne pas avoir d’hypertension, de diabète ou je ne sais quelle autre maladie chronique (très bien pris en charge en France) ne nous rend pas plus « apte ». Encore désolée, si mes propos te choquent. Ils ne sont ÉVIDEMENT PAS DIRIGES CONTRE TOI EN AUCUN CAS. Je trouve juste qu’on en demande trop au futur parent et pas sur ce qui est essentiel: leur capacité à donner de l’amour à ces enfants qui ont déjà trop soufferts…

    Je n’avais jamais entendu parler de cette opération non plus (je poserai la question à mon gynéco la prochaine fois); Je serai curieuse de connaitre les risques sur l’état des ovaires après opération. Si tu as plus d’infos plus tard n’hésites pas à les partager. J’en ferrai autant.

    Je la trouve bien cette Doc elle comprend les difficultés à être parent et incite à utiliser toutes les ressources possibles. 😉 J’espère que cette validation sera un très joli préjuge de la suite avec tes paillettes qui arrivent.

    Bisous

    • Ne t’inquiète pas, non seulement je ne le prends pas pour ou contre moi mais en plus, je suis entièrement d’accord. Le fait d’être en bonne santé est tout sauf un gage d’aptitude à être parent. Il y a un tas de gens jamais malade qui est maltraitant ou juste mauvais parent. En France, comme le disait le médecin d’ailleurs, adopter un enfant relève du défi, d’un véritable parcours du combattant et c’est proprement scandaleux.
      Bien sûr, je partagerai les infos mais les filles ont l’air très au courant elles !!!
      (on a du retard toi et moi …)
      Elle est bien la doc oui, même si un peu surprenante au départ !
      Merci pour ta franchise, c’est un plaisir ! 🙂
      Bisous tout plein

  3. C’est une belle avancée que je n’ai pu faire alors bravo à toi!
    si au final tu le choix voir les 2……clap clap clap

    • Ah oui, ça on peut pas dire qu’elle passe par 4 chemins !!
      Mais ça fait du bien parfois, (surtout quand ça va dans mon sens me diras-tu)
      je débarque complètement sur ce drilling là, c’est dingue ça !

  4. Félicitations ! Pour le drilling, ça peut être une solution, mais seulement à court terme, je crois, donc, vaut mieux être en couple histoire de pas faire l’opération pour rien (ou avoir un papabio dsponible). et bon courage pour le taf ! Ma pauvrette. Des bisous.

    • Ah oui non, je n’ai plus de papabio dispo 😉
      je vais me renseigner un peu pour savoir de quoi il s’agit et comment ça fonctionne
      t’inquiètes pour le taf, j’espère de-voir bientôt lever le pied…

  5. Super ce premier feu vert. C’est étonnant, parfois on a des rendez-vous qui nous apportent vraiment des choses positives alors qu’on n’en attendait pas tant…
    J’espère que ton parcours en belgique sera tellement efficace que tu n’auras pas à penser à d’autres solutions !
    Des bisous

    • Oui, tout à fait..
      Comme le rdv avec la psy de Libramont qui m’avait chamboulé et fait beaucoup de bien. C’était sympa cette rencontre, bizarre mais constructif !
      J’espère cependant que Libramont sera MA solution pour mon bébé, c’est sûr…

  6. Pour nous aussi on avais fait une demande pour l adoption mais on a tout arretté parceque on peut pas avoir un parcour pma est un parcour adoption en tout cas biensure que tu est apte bonne chance pour la suite

    • Merci..
      En effet, PMA et adoption ne font pas bon ménage (d’où sa réflexion de ne surtout pas en parler d’ailleurs, d’autant plus simple quand ce n’est pas en France et illégal…)
      Merci en tous cas !

  7. Super pour le certificat d’aptitude!!!

    Pour ce qui est du drilling, je connais bien. C’est pas le traitement préconnisé dans les opk en première intention mais on y vient en seconde quand il y a des difficultés à stimuler (ce qui est mon cas). Effectivement ça peut aider à relancer une ovu spontanée mais c’est limité dans le temps. Au bout d’un moment la « coque » fibrineuse se reforme et tout est à refaire. Si tu veux des precisions hésite pas.

  8. Ah j’adore les medecins humains comme ca. Moi à part la caf je l’ai claironné fierement à la terre entiere 😬 je l’ai dit à : mon generaliste de famille, ma gyneco (les 2 m’ont fait des prescriptions pour l’espagne), ma pharmacienne, et meme mon obstetricienne à la mater bref, j’ai bravé le sort en pensant : « vas y ducon, essaie de me mettre en prison pour ca ! » Haha.. Mais j’ai constaté comme toi lors de cet entretien, que TOUS etaient de mon coté… Avec tout cela je ne comprends pas comme la loi ne peut pas etre attentive à nos espoirs et en tenir compte.. Je te parie que pour nos enfants ca sera different. Nous sommes des pionnieres ! 😉

    BTW bravo pour ce sesame et mega croisage pour Libramont !

    Pour le certif medical en vue d’adopter je pense comme vous que c’est une aberration mais j’imagine qu’ils essaient de savoir si les potentiels parents ne risquent pas de mourir sitot qu’ils auraient adopté afin de preserver un peu ces petits deja durement touchés par le destin… Sinon je ne vois pas.. 😏

    Toujours un plaisir de te lire ! Bises

    • 🙂 Un jour je te dirai ce que je fais comme métier (tu comprendras alors pourquoi je ne le crie par sur tous les toits) mais bien sûr que personne ne nous jettera en prison ! Je le crierai partout après (la grossesse), et j’assumerai à 800% ! Je ne sais pas si nous sommes pionnières mais j’espère !
      Et je crois comme toi que nombreux sont ceux qui sont d’accord, et même qui jugent la loi française arriérée. Mais il y a aussi (hélas) tous les autres…
      Sur le certificat, je pense que tu as raison, mais j’aurais eu un cancer, elle ne l’aurait pas su/vu donc c’est très relatif tout ça.. En tous cas, je l’ai ça y est !

      • Je comprends tres bien. Moi je l’ai dit par defi mais surtout à des gens soumis au devoir de confidentialité et pour les autres, les « gens » je les prends 8 par 8 au petit dej quand ils veulent pour leur expliquer non pas « ma » vie mais « la » vie 😉😄
        Completement d’accord aussi avec toi sur « l’hypocrisie » de ces questionnaires medicaux… C’est le jeu ma pauv’ Lucette 😏
        J’espere qu’un jour on boira un café ensemble, ca me plairait bien de discuter avec une « maman comme moi » 😊 (<— note comme je ne doute pas une seconde des futurs resultats de Libramont)

      • 🙂 🙂 « une maman comme toi », si seulement tu pouvais être extralucide aussi ! Ce sera avec plaisir en tous cas, je pense qu’on aurait des milliards de choses à se dire !!!
        Mais t’inquiètes, le défi, je le mets de côté, c’est l’étape « après bébé »…

      • Chouette ! J’ai hate (il se trouve que justement je suis extra et lucide ! Demande à Marivalou. Je ne mensuis pas trompee pour elle ;-))

  9. Bon c’est quoi ce DELIRE !??? J’ai commencé ma phrase par une fleche et je crois que WP n’aime pas ca… Je disais DONC : note que je ne doute pas des resultats de Libramont.

    Rhooooo ! Samerlipopette !!! 😄

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s