Petites frayeurs & mot sur les maux

Dimanche début d’après midi. Apres un délicieux (et copieux) brunch, je ressens à nouveau cette douleur, ou parlons plutôt de gêne a la droite de mon nombril. Comme une aiguille qu’on pique dans mon ventre. Alors que j’appuie doucement pour déterminer l’endroit précis, je ressens une douleur plus précise, un peu plus vive.

Je suis passée à la pharmacie la veille, lui ai expliqué que j’avais cette petite gêne depuis 2/3 jours, que ce n’était pas très douloureux mais que je m’inquiétais pour mon bébé. Elle m’a bien dit qu’a priori, il n’y avait pas de souci à se faire et que ca devait être le poids du bébé sur les organes, ou la place qu’il se faisait dans mon bidon. Rien d’inquiétant pour lui/eux donc, mais que je pouvais appeler la maternité pour me rassurer lundi. Je me doutais qu’elle me dirait ça. Je ne suis pas vraiment inquiète, j’ai surtout besoin d’entendre que c’est moi qui ai un petit bobo mais que mon bébé lui va bien. Il bouge bien en attendant, ça n’a pas l’air de le perturber plus que ça.

Les mots de ma maman d’amour et de Violette me rassurent un peu plus encore. Pas d’inquiétude à avoir, ce n’est sans doute qu’une manifestation d’un bébé qui s’installe.

Mais depuis ce matin j’ai la trouille et même si j’ai bien conscience qu’effectivement, ce n’est sans doute rien, je panique et crains que mon bébé soit en souffrance.

On a beau marcher et profiter du soleil, l’angoisse se fait plus forte et les larmes coulent sans que je ne contrôle plus rien. J’ai la trouille, une peur panique que mon bébé ait mal et qu’il ne respire plus, souffre de ces piques que je ressens moi. A vrai dire, j’ai l’impression de ne pas l’avoir senti bouger depuis trop longtemps aussi, même si c’est lui que je sens beaucoup moins (bien qu’il ait autant la bougeotte que son frère).

Après quelques hésitations et tergiversations (et essayage de décrispation de la situation), on décide d’aller a la maternité. Je ne m’arrête plus de pleurer.

A peine arrivée, je suis prise en charge par une sage femme. On m’installe pour un monito. On a du mal à dissocier les deux cœurs des bébés, on replace les capteurs a plusieurs reprises. Mais les deux petits cœurs battent. Et puis l’un d’eux a le hoquet, on s’en amuse. Après 1/2 heure de monito, on constate que tout va bien et qu’il y a eu deux petites contractions (que je n’ai pas senti mais qui me font dire que ce que je ressens la nuit en sont bien même si elles ne me font pas du tout souffrir).

On me fait un contrôle urinaire, on prend ma tension (12,7) et ma température (36,7).

Quelques minutes plus tard je dois refaire les urines, trop concentrées. Finalement, il n’y aura rien de ce côté là non plus.

Après le monito, on passe dans la salle d’écho pour vérifier la vitalité des bébés. Un (bel) interne me demande ce qu’il m’arrive et comment je me sens. Je lui dis pour la petite douleur, il effleure mon ventre, tâte un peu vers l’endroit précis que je lui avais décrit et met enfin un mot sur mes petits maux : hernie ombilicale.

Ce ne sont pas mes bébés qui ont mal, c’est moi qui « souffre » d’une petite hernie qui, mon ventre s’arrondissant, laisse sans doute parfois passer un petit morceau d’intestin (bon ap’) qui fait que c’est douloureux. Aucune inquiétude pour les poussins ou pour moi. La « douleur » risque sans doute se faire un peu plus ressentir après manger mais de moins en moins au fil de la grossesse.

Une fois le diagnostic posé, on passe à la vitalité des bébés. Pas de doute, ces petits sont en pleine forme ! Ils gigotent dans tous les sens et ont encore un peu bougé par rapport à la dernière écho. L’interne vérifie les dopplers qui sont bons.

Bilan : mes bébés vont bien !

On refait un monito demain pour vérifier que tout va toujours bien (c’est le protocole, pas certaine que ce soit d’une grande utilité du coup maintenant mais bon).

Je ne vous dit même pas à quel point j’ai flippé, tout ce à quoi j’ai pensé, toutes les choses horribles que j’ai imaginé…

Je ne regrette pas d’être allée à la maternité, la SF et l’interne ont été d’une gentillesse folle et nous avons du rester 1 heure montre en main dans les locaux. Je suis maintenant soulagée et ma boule de stress/angoisse a disparu. Je sais maintenant que ce n’est que moi qui suis gênée et que mes petits poussins d’amour eux, continuent leurs cabrioles en toute tranquillité.

❤ ❤

Publicités

56 réflexions sur “Petites frayeurs & mot sur les maux

  1. Tu as bien fait d’aller a la maternité pour te rassurer 🙂 c’est chouette d’avoir à faire à des personnes gentilles et à l’écoute 🙂
    Suis bien contente que tu sois soulagée 🙂
    Plein de bécots.

    • J’avoue que je culpabilisais d’arriver en métro, comme si je venais à un rdv tranquillou (avec les yeux bouffis et les larmes en plus). Mais effectivement une fois que j’ai su qu’il y avait « vraiment » qqch, même si ce qqch n’est pas grave, ça m’a conforté dans l’idée que c’était bien de venir. Et puis, rentrer à la maison en sachant que les bébés vont bien, ça n’a pas de prix. Plein de bisous

  2. Ravie de voir que tout va bien pour les poussins!!! Tu as bien fait d’aller à la maternité pour te rassurer, et puis comme ça tu sais ce qu’il en est de tes douleurs.
    Prends soin de vous, des bises!

    • 🙂 Oui, c’était ça que je voulais entendre, et on m’a aussi dit que lorsque moi j’ai mal, eux non, c’est bon à savoir pour les éventuelles prochaines fois. Ça soulage ! Des bisous pour vous aussi ❤

  3. On ne le dira jamais assez, si tu es inquiète, la mater’ est là pour savoir ce qui se passe… Alors tu as bien fait d’y aller ! Et j’espère fort que la douleur va se dissiper, pas drôle une hernie… Des bises

    • Une découverte en tous cas cette hernie ! La douleur n’est pas intense et largement supportable, tant que les bébés vont bien, je vais bien. Ca fait drôle de venir en « touriste » aux urgences, une 1ère pour moi !

  4. Quel soulagement! Tout ce que je peux te dire, c’est qu’il vaut mieux aller à la maternité pour « rien » que de rester avec ton angoisse. Fais toi confiance. ❤

    • C’est ce que je me disais, tout en culpabilisant un peu d’arriver les mains dans les poches. Il ne faut pas que je m’écoute trop non plus, hier, j’étais en pleine crise de flippe total, en imaginant le pire pour mes bébés. Mais je suis rassurée qu’il y ait bien « qqch » et que ce ne soit que moi. ❤

      • Tu sais autant je n’ai pas trop angoissé pendant la grossesse, autant là je suis quasi en panique et m’imagine les pires choses depuis qu’elle est née. On a rdv tout à l’heure chez la pédiatre pour la visite des 2 mois…je suis en stress lol, alors que je suis sur que tout va bien.

      • Moi j’avoue que j’angoisse un peu à cause de la grossesse gémellaire. J’ai peur que mes bébés aient mal en fait. Mais j’imagine que quand ils seront là, ça va être 1000 fois pire !!
        Alors ce rdv, tout s’est bien passé ?

    • Non, pas d’inquiétude pour moi, je n’ai pas pour habitude de me plaindre (enfin, disons que j’ai la chance de ne pas avoir de maux surtout) et tout ira bien. Le principal c’est eux, le reste, on fera avec sans pb !

  5. Comme quoi faut vraiment pas hésiter a aller à la mater, même si la démarche est angoissante car peur d’apprendre un truc… Contente que tout aille bien!! Des bisous 😀

    • Oui, c’est un mélange complexe de sentiments de prendre la décision d’y aller ou pas quand on ne sait plus bien ce qui relève de la vraie douleur et ce qui relève de l’angoisse totale…
      Rassurée donc 🙂

  6. C’est bien naturel d’avoir peur au moindre truc bizarre et tu as très bien fait d’aller consulter. Les gens sont si adorables avec les angoisses des femmes enceintes. C’est peut-être la seule fois dans notre vie où « tout est permis » 🙂 Et quel soulagement ! J’étais suspendue à ma lecture, craignant autant que toi alors quel soulagement de finir par lire que tout va bien pour vous 3 ! ❤ Courage pour les dernières semaines… Je pense bien à toi et t'embrasse !

  7. Ravie que tout se passe bien pour vous 3 ! Je pense que c’est tout à fait normal et légitime d’avoir ces angoisses durant la grossesse ! Et c’est formidable que tu aies été accueillie par cet interne et cette SF adorables ! C’est très rassurant… Je te souhaite tout plein de sérénité pour la suite… Biz

  8. Je suis le genre de SF qui dis toujours à ses patientes qu’il n’y a pas de consult « imbéciles » et qu’on ne vient jamais « pour rien ».
    Rester avec des inquiétudes et risquer de passer à coté de quelques choses ça vaut pas le coup.

    Je suis contente que cette consult ce soit bien passée et que tes loulous soient en pleine forme.

    Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s